mercredi 1 novembre 2017

Le royaume de la mousse
Mercredi 1 Novembre 2017 l'après-midi: virée en surface.
Après le dessous, le dessus. Au Sarrat de l'Etreuil et la vallée sèche au Sud du Chandelier.
Superbissime après-midi d'automne. Plus de rous

illous, mais une assurance que la surface est plus que bouchée...Juste au Nord du grand espace sans forêt en forme de poljé, de nombreuses dolines.
Donc un très beaux départ de trou: tube vertical bouché par la terre à -3.
Je n'ai évidemment pas tout vue. Mais je pense que le courant d'air du Chandelier ne viens pas de loin mais...de très loin!Car en amont de ce poljé c'est la pénéplaine ultra colmaté du plateaux!
C'est la magie de la prospection et sur un massif calcaire d'avoir une vision d'ensemble....Ici le potentiel du Chandelier donne le tournis!!!a l'ouest du carrefour 857m et face au panneaux indiquant le refuge du maquis, très beaux départ colmaté derrière des épineux. mais semblant s'ouvrir dans du gréso-calcaire.
TPES:4H

8 commentaires:

dominique poulain a dit…

y a pas un trou aspirant sur le pays de sault qui pourrait etre la porte d entree du courant d air?
meme multi prospecter ,il faudrait reprendre...
travail de titan,mais avec des moyens modernes pour ne rien laisser passer
y a du boulot pour des années

laurent a dit…

Topo, carte géole, report de surface, vague de froid sec. La méthode a fait ses preuves...

Thierry Bonnel a dit…

Le plateau est vaste et les probabilités de trouver d'autres entrées sont proportionnelles aux dimensions de celui-ci..c'est à dire illimitées...il faut simplement chercher...
La concentration du courant d'air du chandelier n'est plus ni moins que l'addition de nombreuses entrées dont la plupart restent à découvrir...
Donc en toute logique une entrée sur le plateau en relation avec le réseau ne doit pas forcément avoir un courant d'air à decorné les boeufs...
Pour ma part les premières cavités prometteuses se trouvent à plus de cinq kilomètres de distance par les vallées sèche et il reste tellement à faire qu'il faudra plusieurs générations de recherches pour en avoir une vision globale...pour la prospection elle a été menée chacun de son côté sans méthode de recherches minutieuses et partage des connaissances ce qui à finalement abouti à qui à fait quoi.?

riton a dit…

Tout à fait d'accord avec toi Thierry. Personne n'a fait une synthèse des recherches.
Sans parler qu'il y a des années maintenant que personne n'a réellement prospecté...Sur des zones intéressantes en tout cas.

dominique poulain a dit…

Aussi gps je pensais .quadrillage de la zone. A part le pb ici c est la végétation

bat 09 a dit…

Salut riton!
Pour info le depart de trou à -3 était a 0 y a 3 ans nous avions commencé a le gratter y a 3 ans du coup ;-) on a était moins acharné que vous!!

riton a dit…

De toute façon il doit il y avoir un sacré bouchon, pour arréter toute ventilation!Bouchon de terre en haut et probablement de la calcite en dessous...

Thierry Bonnel a dit…

Aux abords des vallées sèches ou la majeure partie de celles ci sont comblées par des alluvions on trouve très rapidement des lapiazs avec dolines...c'est certainement dans ces zones que les courants d'airs doivent parvenir...