vendredi 27 octobre 2017

Jeudi 26 Octobre 2017: une interrogation résolue...aux trous des escaliers-Trassanel.
Grâce à l'observation de visu de Mme Evelyne Gregut, Conservatrice en chef honoraire du Musée d'histoire naturelle d'Avignon, accompagnée Christian Berard, lui aussi du Groupe spéléologique de Carpentras. Tous les deux membres du comité scientifique du CDS 84. Prévenu de la sortie par Jean Luc qui n'a pas pu venir, je les accompagnes avec Jean Pierre, notre amateur des époques très anciennes.
Et bien non, il n'y a pas de vestiges d'ours aux escaliers. N'y d'ailleurs d'aucun autre carnivores. Mais que de gentils herbivores...Un gros os aurais pu appartenir à un bison! Essayons un moment d'imaginer des bisons à Trassanel....fascinant!Comme rien n'est en place et a été bien abîmé par la dégradation naturelle et les piétinements, il semble difficile d'étudier ces restes. L'hypothèse la plus probable, c'est qu'au sud de la galerie ou ce trouve ces os, devais exister une entrée verticale ( dans le talu de la base?), ou ces animaux seraient tombés. et ensuite entraîné dans la salle par gravité. Nous en assumons quand même un balisage. Dans la salle qui faut rebaptiser la salle des cerfs, des rennes et des chevaux...et autour du rennes calcité avant la lucarne.
Evelyne trouve quand même le site intéressant. Et qu'il est naturellement protégé par la difficulté d'accès des galeries du fond....
TPST:3H30

2 commentaires:

masdan a dit…

Quand on est arrivé dans la galerie Les ossements étaient déjà en vrac, pas du tout reliés -->restes de repas par des charognards?

JPP a dit…

comme l'a décrit Henri, les animaux ont chuté accidentellement dans la cavité et au cours des âges leurs ossements ont été entrainés dans l'éboulis de la salle terminale. Les charognards ne sont jamais intervenu sur leurs dépouilles.
Evelyne a reconnu formellement des ossements de cerfs, de chevaux... Petite part de mystère, certains appartiennent à un animal de plus grande taille, non identifié, du genre bison ou rhinocéros...
Trassanel, véritable zoo naturel pendant la préhistoire?