vendredi 24 mars 2017

Inspirant: A consulter, car très complet:
Le blog du "groupe spéléologique et archéologique de Mandeure" (Doubs). Que j'avais accompagné il y a quelques temps à Cabrespine.
Blog très riche, dont l'on pourrait s'inspirer.....

lundi 20 mars 2017

La Courounelle après les crues

Dimanche 19 mars 2017
Participants : Denis et Sophie

Retour à la Courounelle pour voir ce qu'il reste de la crue du 14/02.


Surprise : en bas, pas de rivière, juste un minuscule ruissellement qui sort d'un concrétionnement.
Plus bas : quelques cascatelles, du même débit que ce qu'on voit en été au milieu de la cavité.

1er ressaut

On progresse facilement (Sophie en basket) jusqu'à l'étroiture avant la voûte mouillante. Là, 10cm d'eau, il faut mouiller les coudes et les genoux (une rigolade après les Feuilles...).



1ère étroiture dans mon dos (vers le fond). Traces du dépôt de la crue à hauteur de mon casque.
1ère étroiture


Le passage où on mettait une pédale pour prendre appui sur un marchepied est comblé de graviers, ça passe mieux qu'avant. La voûte mouillante est à 10cm du plafond, on voit un tout petit passage. Il faudra attendre que ça s'évacue.

Autre surprise : je sens au retour un bon courant d'air : la cavité aspire, comme en été (il fait 20° dehors). Est-ce que le fond ne siphonne pas ? Et je me demande quel a été l'effet des crues sur notre désob ...
Visite de l'amont, sec sauf quelques flaques dans les étroitures de Daniel (qu'on n'a pas encore visitées).
Dehors, en amont dans le canyon, repérage d'un trou souffleur joli mais sur une faille douteuse... A revoir.
Trou souffleur en amont dans le canyon (25cm de large)

TPST / ES : 4h
A la brasserie.
Elle habille.....la topo....
Un Denis + 5kg de combi!
Non non....ce ne sont pas des japonais!!
Retour du réseaux des limaces
Gelés que je vous dis.....
Samedi 18 et Dimanche 19 Mars 2017: Weekend important aux feuilles.
- Samedi: Ce jour il n'y a que 4 volontaires pour reprendre la pointe au fond, qui attend depuis 1 mois.Mais c'est l'équipe qu'il faut avec Jean Luc, Julie, moi-même et Denis.
Éprouvante séance, mais avancée significative au terminus après l'ouverture d'un barrage de lames calcitées. Une vaste cheminées au fond occupé par une flaque ne nous laisse que l'option grimpe. Et ça c'est l'affaire de Denis, qui après un premier diverticule à mi hauteur bouché, entreprend une traversée expo, sur de la calcite pourrie gorgée d'eaux....Il apprécie la présence de bonnes prises....qui lui reste dans les mains!La corde fixée sur un solide bécquet 8m plus haut, j'y vais voir et confirme, que ce départ n'était qu'une illusion. Entre temps, Jean luc et Julie s'activent dur pour calibrer plusieurs passages, et baliser plus discrètement les zones fragiles. Un peu dépités et déjà frigorifiés par les cataplasme de moomilk, l'on tente de ce réchauffer en cassant la croûte. Puis Denis piste un départ à droite de la cheminée grimpée. Après 3 chantiers à l'huile de coude, et encore plus crottés qu'avant, l'on peu ainsi remonter une sorte d'éboulis calicité solide. Jusqu'à un ultime passage 10m au dessus du départ, dans une trémie sans perspectives. Si ce n'est la bonne aspiration. Ce n'est pas encore le grand jour avec ces 20 m de premières. Mais plutôt le bal des limaces, nom dont on baptise cette suite. En bas des puits d'entrée nous déboule un Seb tout beaux tout frais, qui nous embarque 2 kits d'un coup. Pour parler comment l'on sort, rien ne vaut la photo de  groupe devant l'entrée. Le réseau de Nitable a un concurrent sérieux! TPST: 8H30.Un sympathique habitant qui montait en 4X4 la piste (chasseur,), s'intéresse à ce que l'on fait et reste un moment à discuter. Trempés jusqu'à l'os, l'on vas ce réchauffer dans la sympathique brasserie du Quercorb. Ou nos amis anglos saxons fêtes bruyamment les résultats d'un tournois de rugby.
- Dimanche: Retour en début d'aprem avec Seb et Elo, qui sont resté la veille au soir au gîte des marionnettes. Pour leur der des der sur le territoire audois....et national, ils mettent le paquet avec une séance musclée topo. avec les moyens de leur génération:disto x + prises de données et......report sur portable. En bon ancêtre qui ce respecte, j'ai fait suivre carnet avec feuilles papiers....et topochaix....Au cas ou ces belles machines ne voudraient plus fonctionner....Et bien, grosse surprise, en direct, et du producteur au consommateur!:le réseau toujours Sud-Ouest après le deuxième laminoir, s'incurve progressivement jusqu'à former la base d'un U, pour ensuite remonter vers.....le Nord! Bien loin de nos réves de rentrée sous le plateaux.... Nous aurions a faire a deux réseaux parallèles. Mon hypothèse: deux anciennes sorties d'eaux. Donc il y a des chances que le terminus de la veille revienne à la surface! La suite plus que jamais logique semble le prolongement dans l'axe de la sortie du deuxième laminoir, et la suite du grand volume des Nyphargus.Tentative de spitage pour main courante sur la traversée expo, mais la calcaire et si dur....que je n'y arrive pas! Cette fois ci, j'étais équipé à "l'ancienne": sous- vêtement Damart et combi plastique, et le confort était parfait.TPST:5H
Puis conclusion de cette belles aventure, par le pot de départ à la brasserie de Puivert. Qui revitalise cet arrière pays qui en a bien besoin....

lundi 13 mars 2017

Repérage siphons Cabrespine amont

12/03/2017 TPST : 7h30 Annick, Marie, Guillaume, Etienne
Nous profitons de l'ouverture matinale du gouffre pour une sortie club pour s'incruster et aller repérer les 2 principaux siphons en amont de la salle des éboulis en vue d'une éventuelle plongée. La rivière est plus gonflée que d'habitude mais je m'attendais à pire d'autant plus que le toat de Jammes coulait encore un tout petit peu ce jour. L'eau n'est pas tellement turbide. Le réseau de vase est moins argileux que d'habitude. La crue a tapissé le lit de cet affluent de limons en remplacement des argiles habituels. Grâce à la puissante torche de plongée de Guillaume on aperçoit dans la pente du siphon un joli banc de sable, probablement mis en place lors de la crue. Guillaume est intéressé pour aller y jeter un œil. Le siphon principal quant à lui est très bas de plafond mais large, le sol pourrait se gratter assez facilement, donc à voir aussi...
Nous profitons du temps qui nous reste pour promener un peu : Un petit tour dans la rivière en aval de la salle des éboulis. J'en profite pour laver le bateau tout sali dans les dunes d'argiles de Trassanel IV et faire une photo.


Au retour nous faisons le tour du vieux conrétionné qu'ils ne connaissent pas et quelques photos.



11/03/2017 Exercice secours à la grotte du cimetière TPST : 5h30
Balancier, frein de charge... Dans une très bonne ambiance. Un CR détaillé sera envoyé par Lionel sur la liste secours, ou sur le blog de la SSP, ou les deux.